federn.org Blaubauchracke
Home [de] [fr] [en]
Gelbbauchsittich

L'idée

Celui qui parcourt la nature les yeux bien ouverts, trouve des plumes. Des plumes provenant soit de la mue (mue : renouvellement du plumage) soit de plumées. Des livres permettant l’identification d’oiseaux, d’oeufs, de nids, etc. ... ont toujours existé. Dans le guide de poche le plus récent de Kosmos, les plumes font partie de la détermination des oiseaux. Mais surtout le nouveau livre Federn, Spuren, Zeichen [BFLL93] offre une documentation de haute qualité. Sur la toile, on peut aussi trouver en peu de temps et avec des moyens modestes, une documentation illustrée intéressante. Notre site vise aussi à inciter nos collègues collectionneuses et collectionneurs, à ouvrir leurs collections sur la toile, à un plus large public. Nous aimerions sensibiliser de plus en plus de gens à la beauté, à la variété de formes et de couleurs des plumes.

Les auteurs

Phil a commencé à collectionner des plumes dès le tendre âge de 11 ans. En fait, il cherchait surtout des plumes d’aigles, pour sa coiffe de chef indien. Son cousin chasseur lui donna les ailes et la queue d’une buse variable, une douzaine de plumes qu’il eut la mauvaise idée de fourrer dans le même sac que des ailes d’oies blanches, qui répandaient une odeur nauséabonde…celle-ci parvint au nez de sa mère, qui fit disparaître le tout à la poubelle ! Phil se remit donc à la recherche de plumes adéquates dans son environnement proche. Sa recherche de plumes d’apparat, se mua vite en passion qui culmina dans le désir de constituer la plus grande collection de plumes du monde. A l’époque, dans les années 70, il n’y avait encore qu’un livre, Gewöll- und Rupfungskunde [Mae] pour se documenter, si bien que Phil s’appuya surtout sur ses observations dans la nature, sur un livre d’identification (Parey entre autres), sur des photos, des oiseaux en volières au parc zoologique de la ville de Berne ou des oiseaux empaillés au musée.
Sa passion pour les plumes s’atténua un peu avec le temps. Mais il s’intéressa d’autant plus à l’oiseau dans son environnement, les périmètres dans lesquels il évolue, son rapport à l’homme ... Son engouement reprend de plus belle, lorsqu’il fait la connaissance d’Agi, lors d’une excursion ornithologique qu’il a organisée et lors de la réunion autour des plumes qui s’ensuivit.

Agi s’intéresse toute enfant, aux plumes et à leur position sur les perruches qu’elle a à la maison. Elle aime dessiner les oiseaux. Mais peu à peu, son intérêt à elle aussi, se relâche aux environs de la puberté. C’est plus tard qu’elle devient une collectionneuse passionnée de plumes, lorsqu’elle passe une partie de son temps libre à se balader dans les champs, et de temps à autre au parc zoologique de la ville de Berne. Occasionnellement elle étend cette activité à la Gambie, en Afrique de l’Ouest. Avant de connaître le manuel Federn, Spuren, Zeichen [BFLL93], elle s’en remet uniquement à ses observations dans la nature. Mais comme toute plume se réfère à un oiseau donné, elle se met à peindre l’oiseau en question à l’aquarelle, d’après modèle. Agi, bien qu’heureuse avec ce hobby, se sentait néanmoins un peu seule à vivre ce brin de folie. La plupart des ornithologues ne s’intéressent guère aux plumes. C’est là que la rencontre avec Phil lors d’une excursion, où l’un des participants parle, entre autres du rossignol, que la jonction se fait et que l’on se retrouve pour parler plumes.

Le concept

Notre intention est de relier sciences et beauté sur le thème des plumes. Ainsi se laissent concilier diverses tendances. Chaque page de notre site comprend une aquarelle, peinte d’après modèle, et les plumes scannées correspondantes.

Remerciements

Ils s’adressent aux personnes suivantes:

Blaubauchracke
Valid XHTML 1.0!
© 2004-2012 federn.org
Tous les textes sont disponibles sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL)
GNU FDL